Plan social

Plan Social est un jeu qui raconte l’histoire d’un plan de licenciement collectif dans une usine à Saintes en Charente-Maritime. L’histoire se déroule en quelques mois et est présentée du point de vue de plusieurs personnages.

Nous avons voulu parler dans ce jeu d’un sujet de société qui nous semble important en France et raconter une histoire réaliste en permettant aux joueurs de se retrouver face à des choix et des dilemmes difficiles à appréhender si l’on n’en a pas fait l’expérience soi-même.

Nous avons lu plusieurs dossiers et articles pour prendre des informations sur la façon dont se déroule un plan social (hauteur des primes de licenciements, façon de communiquer la nouvelle), mais nous avons aussi pioché dans des références fictionnelles comme les films « Ressources humaines » ou « Violence des échanges en milieu tempéré ». Nous avons voulu éviter de tomber dans une caricature et parler de personnages ayant des statuts et des ambitions différentes sans jamais les déshumaniser.

Le jeu est un challenge pour les joueurs. Durant 4 heures, ils vont interpréter jusqu’à 10 rôles chacun. En effet, ils retrouveront régulièrement leur personnage principal, mais interpréteront également d’autres personnages clefs de l’histoire.

Vers le milieu du jeu, les personnages sont mis face à des choix importants. Selon leur décision au cours d’une scène, l’histoire prendra une direction différente. Il existe donc plusieurs embranchements possibles, tous conduisant à des fins différentes. Les joueurs sont donc en permanence dans une incertitude par rapport à la scène suivante et ce qu’elle contiendra, mais aussi dans l’expectative de savoir si leurs choix ont été les bons.

L’histoire du licenciement collectif est toutefois relativement inéluctable et le happy end n’existe pas, aucun des personnages n’ayant moyen de sauver tout le monde, quels que soient ses choix.

Un jeu de Baptiste Cazes et Vincent Choupaud organisé par Stephan Gauvrit.